André Dauthuille pratique le dessin depuis l’âge de six ans. Autodidacte, il a élaboré sa propre technique en s’inspirant principalement de la nature, mettant en valeur l’atmosphère brumeuse des paysages de la campagne flamande.

Sa production est très importante (toiles, fusains et aquarelles) dont de nombreuses œuvres ont été exposées et distinguées dans le monde.

Il a vécu à Arras où il a exercé la profession de dessinateur industriel en charpente et menuiserie mécaniques aux Usines Saint-Sauveur.

C’est en 1949 qu’il commença à peindre et à s’essayer au dessin artistique pour ensuite faire ses premières expositions dans sa ville.4 C’est à partir de 1956 qu’il partage avec son ami artiste peintre Omer Boniface les galeries de l’Artois et du Ternois où il se présente, ceci pendant de nombreuses années6. Il figure dans le catalogue officiel de la Société des Artistes Français de 1957.

Il est également sociétaire du salon des Artistes Associés et celui des Artistes Indépendants.

Parmi ses sujets de prédilection, on trouve des paysages, mariant l’arbre, le ciel et l’eau. Il fit des aquarelles aux arbres tordus et effeuillés et des ciels sombres. Ce qui caractérise ses aquarelles, c’est le dessin aux traits appuyés, accusant en puissance les contrastes surtout dans les paysages. On peut dire qu’il était un « Peintre d’atmosphère ». A la fin de sa vie, ses toiles se sont approchées d’un figuratif plus mystique. On note un éclairage et une recherche de l’harmonie des couleurs. Il peignit aussi quelques natures mortes et des portraits. À cela s’ajoutent des croquis élaborés lors de ses promenades dans les villages et de nombreux dessins, comme à Vézelay

André Dauthuille Peintre à ArrasEvocation d’une Ambiance

Merci à Kathy Dauthuille, sa fille, pour le texte